Dans la jungle vernetoise

Petit matin pluvieux place Jules Ferry, Le Vernet. Départ pour une reconnaissance de randonnée à destination du public. Nous allons parcourir le plateau de Clarac... L'équipement des sept courageux doit être au top pour tenter de garder quelques portions corporelles au sec!

 

  Img 20190526 081007 copier  Img 20190526 081016 copier  Img 20190526 081401 copier

 

Le départ est donné sous la pluie, dans la bonne humeur, destination le plateau de Clarac. Nous croisons un oiseau typique de la jungle ariégeoise... Heureusement pour nous, il venait de déjeuner! Les restes de son frugal repas encore présents au pied de son perchoir peuvent témoigner de la voracité de l'énergumène à plume.

 

                            .Img 20190526 083000 copier        Img 20190526 082624 copier

 

Nous continuons notre périple à travers la végétation luxuriante sous l'oeil bienveillant du colonel Trautmann. Les passages difficiles et exposés ne sont pourtant pas une sinécure pour nous, guerriers entrainés aux pires vicissitudes du climat ariégeois. Glissades et récupération "in extremis" sont de mises pour tout le monde.

                         Img 20190526 100854 copier   Img 20190526 083720 copier   Img 20190526 090319 resized 20190526 012355003 copier

 

Puis la végétation s'éclaircit... Nous sommes dans un bois clairsemé à découvert. Il ne nous faut pas trainer! Nous repérons l'endroit où nous pourrions installer notre "pont" appelé "tyrolienne" par les spécialistes. Cela nous permettrait de franchir "les 4 recs" et de rallier le "bois Peyrat". Un marqueur est posé pour repérer l'endroit lors d'une reconnaissance ultérieure.

 

                       Img 20190526 095742 resized 20190526 012353737 copier  Img 20190526 093015 copier  Img 20190526 102211 resized 20190526 012356802 copier

 

Nous reprenons la route. Nous sommes trempés: nous avons les pieds comme des sandwichs... Et les sandwichs sentent les pieds! Mais le drame est latent... C'est au détour d'une trace incertaine que le groupe est partagé... Le soldat JP embarqué par une recherche fougueuse de l'itinéraire perd le groupe. Le colonel Trautmann n'est pas inquiet. Il connait ses soldats... Pour le soldat JP commence une longue errance peuplée d'animaux étranges et singuliers en cette contrée ariègeoise...

 

             Img 20190526 105411 copier  Img 20190526 105419 copier  Img 20190526 105544 copier

 

Et c'est enfin les retrouvailles... Et le retour au bercail. Plus rien de sec... On a pris l'air et l'eau! Vivement le Picon pour réchauffer tout ça!

 

Pano 20190526 102942 copier

 

Clarac, morne plateau sous la pluie!

JP, gavé au chorizo en tube!

Commentaires (1)

Babeth
  • 1. Babeth | 09/07/2019
Merci pour ce compte rendu ; une bien belle balade et une frayeur pour la chute de Joël disparu dans un roncier, et le stress avec les deux gros Patous ou chien des Pyrénées .

Ajouter un commentaire